La délicatesse, David Foenkinos

Les amateurs de la coquetterie, l’afféterie et la galanterie, les passionnés des romans qui évoquent la sensibilité, les romantiques qui rêvent d’amours impossibles, les fanatiques qui cherchent la tendresse facile et la douceur d’une histoire qui fait battre le coeurs les plus froids, s’introduiront avec plaisir dans la sensuelle aventure d’amour que nous propose l’écrivain -et pluridisciplinaire- David Foenkinos. Sa dernière création littéraire, La délicatesse, une œuvre merveilleuse ayant obtenu plusieurs prix, a été traduite dans plus de quinze langues et se verra même dans tous les cinémas. L’auteur nous captive, réussit son travail en nous faisant respirer et soupirer tout au long du roman plein de petits détails, d’anecdotes éphémères qui embellissent cette création. Brillante capacité celle de Foenkinos de décrire le contraste entre la tristesse et l’allégresse, la douleur et le plaisir, le désespoir et l’espérance, sans s’éloigner du réalisme.

Le récit de Foenkinos présente Nathalie, une jeune fille découvrant l’amour de sa vie à première vue. Mais soudant son bonheur es rompu lors de la mort tragique de son mari dans un accident. Après quelques années de tristesse apparaît Markus, un homme qui travaille avec elle, dans la même entreprise, mais très malheureux, qui se trouve seul dans un pays étranger sans aucun ami. L’amour entre ces deux personnages arrivera quand la fragile Nathalie, submergée par ses pensées, embrassera Markus par erreur. Grâce à la délicatesse de Markus elle comprendra qu’elle peut être heureuse à nouveau. Cependant, tous les deux devront faire face à leurs sentiments dans un environnement hostile, plein de collègues qui pourraient endommager leur relation amoureuse encore fragile. Par ailleurs, pour compliquer la situation, leur patron tombe éperdument amoureux de Natalie, ce qui les forcera à choisir entre leur travail et leurs émotions. Enfin, le désir de retrouver la fraîcheur des sentiments de leur jeunesse triomphera de la panique et de la vulnérabilité des deux amants.

Après la si bonne critique reçue par ce livre, je décommanderais aux lecteurs qui l’ont aimé, et aussi bien à ceux qui préfèrent le romanticisme au cinéma, d’aller voir cette œuvre sur le grand écran en juillet prochain. L’actrice Audrey Tautou, qui avais déjà émue les foules par son interprétation dans Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, une histoire semblable à ce roman, parviendra sans doute à transmettre toute la délicatesse des sentiments évoqués par Foenkinos. Cette belle histoire romanesque, tintée de drame et de comédie plaira sans aucun doute aux lecteurs. D’autre part, on ne peut pas éviter d’émettre une petite critique sur le choie légèrement outrancier des caractères des personnages décrits par David Foenkinos. Mais malgré tout nous étonne en donnant au lecteur la liberté d’imaginer la fin du roman. Aussi d’admirable est la façon de Foenkinos d’utiliser la définition du mot « délicatesse » pour saisir sur les consciences des personnages de l’œuvre. Il y à seulement un mot qui peut donner une définition à son travail : délicat.

David Foenkinos. La Délicatesse. Éditions Gallimard, 2009.

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s